s
site du louvetisme
site du louvetisme

Guides et
Scouts d'Europe

Les activités

L’année scoute se découpe en deux temps majeurs que sont les activités d’année, qui s’égrènent au fil des week-ends, en dehors des vacances scolaires, et le camp d’été qui permet de s’immerger complètement dans l’aventure scoute pendant 3 à 8 jours selon les groupes.

Chaque maîtrise de chefs ou cheftaines adapte le contenu de ses activités à la progression de son unité et de chaque enfant, en suivant le projet pédagogique du mouvement.

Le cadre des activités est bien sûr la nature qui offre l’espace idéal pour les jeux et où peut se vivre pleinement le campisme (cuisiner sur feu de bois, dormir sous la tente, etc.).

Les activités d’année

Le programme d’activités est établi par chaque groupe pour s’adapter au rythme local et à la progression des enfants. Au niveau pédagogique, il se construit trimestre après trimestre avec des rencontres régulières calquées sur les périodes scolaires : deux à trois activités par mois, en moyenne. Ces rencontres sont de différents types :

  • RĂ©union : l’unitĂ© se retrouve sur la demi-journĂ©e, le samedi après-midi par exemple
  • Sortie : sur une journĂ©e complète, le samedi ou le dimanche, la famille heureuse profite de davantage de temps pour vivre des moments forts (jeux, cuisine, messe…)
  • Week-end : pendant 24h, l’unitĂ© vit pleinement l’aventure scoute (vie dans la nature, nuit sous la tente…)

Si la majorité de ces activités ont lieu en famille heureuse, c’est-à-dire juste avec les loups de l’unité et la maîtrise, des évènements occasionnels à plus grande échelle (rallyes, pèlerinages, fêtes de groupe…) peuvent être organisés pour favoriser la rencontre des autres membres du mouvement.

Le contenu des activités

Lors de chaque activité, on retrouve des indispensables :

  • Le rocher du conseil : au dĂ©but de chaque activitĂ©, la famille heureuse se rĂ©unit pour dĂ©battre de la vie de l’unitĂ©. Après avoir Ă©coutĂ© une histoire du Livre de la Jungle contĂ©e par Akela, les loups choisissent ensemble un effort commun Ă  rĂ©aliser dans la journĂ©e pour amĂ©liorer la vie de la communautĂ©.
  • La grande chasse : c’est le nom (en rĂ©fĂ©rence Ă  l’imaginaire du Livre de la Jungle) qui est donnĂ© Ă  chaque grand jeu. En fonction des objectifs pĂ©dagogiques dĂ©terminĂ©s par la maĂ®trise, les chefs entrainent leurs loups dans une aventure qui les fera progresser au travers de diffĂ©rentes techniques. Le plus souvent dans un imaginaire liĂ© au Livre de la Jungle, ces grands jeux peuvent aussi explorer des thèmes spirituels ou civiques.
  • La veillĂ©e : lorsqu’une activitĂ© s’étend sur deux jours, la veillĂ©e est un passage incontournable pour terminer la journĂ©e. C’est autant un moment festif qu’un moyen d’apprivoiser la nuit, et de faire la transition entre les activitĂ©s animĂ©es de la journĂ©e et le calme du soir. Comme au théâtre, chaque sizaine raconte un morceau d’histoire Ă  l’aide de diffĂ©rentes techniques d’expression. Chants et danses viennent animer ce rendez-vous de la famille heureuse jusqu’à la prière qui la conduit au silence de la nuit.

Le camp d’été

Si dans l’année les activités se construisent au rythme de chaque trimestre, le camp constitue à lui seul un trimestre entier : c’est un exhausteur de goût et d’aventure scoute qui va faire progresser les enfants à plus grande vitesse ! Plongés dans l’imaginaire du Livre de la Jungle, au cœur de la nature, les loups se mettent au rythme de la vie scoute. Chaque journée est bâtie comme lors des activités de l’année et comprend :

  • un rocher du conseil pour choisir un effort commun
  • une grande chasse pour chaque demi-journĂ©e afin de vivre pleinement le jeu louvetisme et approfondir diffĂ©rentes techniques
  • une veillĂ©e pour terminer la journĂ©e et explorer chaque soir une nouvelle histoire
  • la cuisine sur feu de bois prĂ©parĂ©e par et avec les enfants
  • la toilette quotidienne

Le rythme du camp permet également de goûter à d’autres activités que l’on a moins souvent la possibilité de vivre au cours de l’année :

  • le lever des couleurs au rassemblement du matin
  • le coup d’œil d’Akela, ce temps dĂ©diĂ© au rangement des tentes et des affaires de chacun
  • le festin de Sahi, un repas de fĂŞte prĂ©parĂ© par toute l’unitĂ©

Le matériel

La vie scoute se veut simple et ne nécessite pas beaucoup de matériel. En dehors des week-ends et du camp, chaque enfant n’a besoin que de son uniforme et de ses cinq objets :

  • Papier
  • Crayon
  • Ficelle
  • Dizainier
  • Foulard de jeu

On y associe le livret de progression, le Mowgli, ainsi qu’un carnet de chants, le Ferao.

Le matériel pour camper

Pour la vie de camp, le matériel collectif est prévu par le mouvement. Chaque loup apporte son matériel individuel (marqué à son nom). En plus de son uniforme (avec son béret, son foulard et ses insignes) :

  • un manteau
  • des chaussures de marche
  • des vĂŞtements chauds et impermĂ©ables

Dans un seul sac à dos :

  • un sac de couchage
  • un tapis de sol
  • une couverture
  • une lampe de poche

Pour dormir :

  • un pyjama chaud
  • des chaussettes de nuit
  • un pull (autre que celui de l’uniforme)

Du linge propre en quantité suffisante :

  • des sous-vĂŞtements
  • des chaussettes
  • des t-shirts blancs, bleu ciel ou bleu marine
  • des bermudas de rechange
  • un sac de linge sale (vide au dĂ©part)

Pour la toilette :

  • un nĂ©cessaire de toilette
  • un maillot de bain
  • un gant de toilette
  • une serviette
  • du savon
  • du shampoing
  • une bassine, Ă©ventuellement

Dans un petit sac à gamelles (nécessaire aussi en sortie) :

  • une popote individuelle
  • des couverts
  • un couteau (Ă  bout rond, uniquement pour le repas)
  • un quart
  • une gourde
  • une serviette de table
  • un torchon

Ne surtout pas emporter :

  • de bonbons ou friandises
  • de jeux Ă©lectroniques
  • de tĂ©lĂ©phone portable