s
site du louvetisme
site du louvetisme

Guides et
Scouts d'Europe

Le jeu louvetisme

Pour les grandes personnes, le jeu est une source de distraction, un moyen de tuer le temps ou de se confronter Ă  d’autres dans l’espoir de goĂ»ter la joie de la victoire. Pour les enfants, c’est bien plus : c’est la vie ! Les enfants ont Ă  la fois cet instinct animal : ils se dĂ©foulent ; et Ă  la fois un cĹ“ur d’homme qui fait de tout enfant un gĂ©nĂ©ral, un amiral, un pompier, un dĂ©tective, un espion, un mĂ©canicien, un explorateur, un marchand, un docteur, un inventeur, un artiste, un poète, un fermier, un chasseur ou un prĂŞtre, en puissance.

Le jeu, ce n’est pas une certaine activitĂ© Ă  laquelle les enfants se livrent par intervalles, c’est l’expression visible et concrète de leur constant Ă©tat d’esprit. C’est donc le moyen le plus efficace de les amener Ă  grandir.

Le louvetisme utilise cette caractéristique de l’enfant pour le plonger à chaque activité dans une aventure qui le fera grandir au travers des différentes épreuves qu’il rencontrera.

La grande chasse

À chaque activité il y a une grande chasse. Pendant 1h30 environ, les loups sont plongés dans une histoire et différentes épreuves, des petits jeux qui développent des techniques particulières et contribuent à la résolution du jeu dans son ensemble.

On peut ainsi réaliser une grande chasse à postes où il faudra aller à la rencontre d’amis de Mowgli pour récupérer la Fleur rouge et faire fuir Shere Khan. Ou bien une chasse à pistes qui nous conduira aux Grottes froides où Mowgli est retenu prisonnier. Ou encore une chasse de plateau où chaque case remportée permet d’aider Saint François à reconstruire l’église de San Damiano.

Petits jeux

L’essentiel de l’apprentissage et de la progression des enfants passe par le jeu. Pour apprendre le sémaphore, des nœuds ou développer l’expression, ou bien en attendant que le repas finisse de cuire, on peut très bien lancer un petit jeu : un béret sémaphore, un relais nœuds, ou un « poule / renard / vipère » qui deviendra en langue jungle le « loup / Shere-Khan / Chien rouge ».